Après deux semaines...

24/10/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message

 

Déjà deux semaines que nous avons quitté la France au profit de l'hospitalité australienne. Il est temps pour moi de transcrire à l'écrit mon ressenti du début de cette aventure, que ce soit pour pouvoir m'y replonger plus tard, ou bien pour les curieux qui se demandent comment le voyage est vécu.

 

Car ici, tout est nouveau. Et je ne me doutais pas qu'en arrivant, mes repères seraient à ce point bousculés. Quitter ses amis, sa famille, son travail, ses études, pour ensuite être chamboulé par le décalage horaire, par la langue, par le fait de n'avoir aucun repère spatial, etc etc. Au début, tout est un peu trop nouveau pour un enfant de 22 ans qui n'a finalement jamais quitté les jupons de sa mère. On aime se prendre pour un aventurier quand on a affronté la ligne 13 du métro parisien, ou encore lorsque l'on organise des vacances avec les potes un peu à l'improviste. Mais rien de comparable au fait de partir en trip à l'autre bout du monde.

 

J'assiste donc à une bataille personnelle entre mon côté enfant à qui les proches et les collègues manquent (et oui vous aussi!), et le côté adulte qui découvre enfin à quoi ressemble une autre petite partie du monde, et qui a hâte de prendre la route.

 

Visiblement, beaucoup de jeunes voyageurs européens comme moi ressentent également cela. Certains finissent par rentrer. Mais je ne crois pas pouvoir assumer un tel échec, d'autant plus quand je pense aux formidables expériences qui m'attendent... ou celles déjà vécues! Parlons en d'ailleurs...

 

Bali est une île absolument magique. Je regrette de n'y être resté que trois jours, d'autant plus lorsqu'il s'agit surtout de se remettre du décalage horaire. Et pour le peu que j'ai pu en voir, la beauté de cette île pittoresque est probablement sans limite. La clé pour en profiter au mieux étant de conjuguer lieux touristiques et endroits moins "attrape-touristes".

 

Quant à l'Australie... Quelques jours me suffisent pour confirmer que Brisbane est sans nul doute l'une des villes les plus agréables au monde (pas que je sois allé partout, mais conformément à pas mal d'articles qui classifient les villes les plus agréables au monde). Qui aurait pu penser en 1830, alors qu'elle n'était qu'un gigantesque centre pénitencier, que cette cité deviendrait aussi séduisante? Jusqu'ici, j'étais sur mes gardes lorsque j'écoutais Marika parler sans cesse du bon vivre australien. Mais sérieusement, ne pas venir au moins une fois dans sa vie ici serait une erreur. Le sourire est ici de rigueur, les gens semblent prendre un réel plaisir à se croiser, se sourire, s'entraider, discuter et s'écouter. Les "Ca va?" dont la réponse n'intéresse personne ne sont pas les bienvenus ici, et même la caissière de la supérette semble réellement s'enquérir de la façon dont se passe votre journée.

 

Je me rappelle de cette fois en France, où, dans Paris avec Marika, nous cherchions un endroit. Pour trouver notre chemin nous avons tenté d'interpeller deux personnes qui, en réponse, ont simplement accéléré sans même détourner le regard vers nous. Certes tous les parisiens ne sont pas à mettre dans le même sac me diront les plus sceptiques, mais ici, il suffit d'avoir l'air perdu pour qu'un passant vienne vous demander si vous cherchez quelque chose. Quant au respect, les australiens hésitent même franchement à traverser au feu rouge. Et si un policier se trouve dans les parages, il ne manquera pas de rappeler aux rares contrevenants qu'il y a un moment pour traverser, laissant ces pauvres piétons repartir la tête basse. Une scène absolument inattendue!


 Les rues sont également d'une propreté assez incroyable. C'est simple, je n'ai pas vu un seul chewing-gum collé au goudron, ni une seule déjection animale. C'est dingue, il y a des chiens ici pourtant!

 

Quant à l'implantation de la ville, les photos parlent d'elle-même. Se balader et se poser, dans les parcs ou au milieu des buildings est un plaisir salvateur après tant d'années passer à s’essouffler en Seine-Saint-Denis. Même le léger vent tiède semble me chuchoter de m'allonger dans l'herbe et d'arrêter de me tracasser. Aussi, il existe ici des arbres aux couleurs assez originales. Je parle surtout d'un arbre que l'on voit partout ici, dont les feuilles / fleurs sont d'un violet magnifique, mal retranscrit sur les photos. Comme le dit Richard, "Vous avez raison, l'avenir est plus reluisant là bas".

 

Pour les nouvelles classiques: Durant ces premiers jours, j'ai découvert un système de parties de poker gratuites un peu partout en ville. C'est à travers cette activité que j'ai pu discuter beaucoup avec des locaux. Hier, nous sommes aussi allés voir la finale de la coupe du monde de Rugby dans un bar où la communauté française de Brisbane s'était réunie. C'était incroyable, une ambiance à couper le souffle, ou du moins la voix et l'ouïe pour un certain temps. Nous avons également assisté à une marche de zombies. Plusieurs centaines d'habitants de la région, enfants, ado et adultes étaient venus pour défiler déguisés en morts-vivants. Le tout, dans la bonne humeur et sans débordements, pas très crédibles ces gentils humains putréfiés! Heureusement que de faux soldats d'Umbrella Corp. étaient là pour nous protéger...


Bref, cette aventure m'a temporairement pris mes repères, l'Australie m'en a offert de nouveaux. Reste à améliorer mon anglais pour ne plus avoir à répéter "Sorry?"  "Oh sorry dude I don't understand", et autre "Sorry, what did you say?".

 

P1050291.JPG P1050294.JPG P1050265.JPG P1050237.JPG P1050288.JPG P1050222.JPG P1050249.JPG P1050307.JPG P1050217.JPG P1050287.JPG P1050255.JPG P1050269.JPG P1050264.JPG P1050262.JPG P1050293.JPG

Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par tata nadine
le 26/10/2011 à 19:52:54
C'est super de pouvoir suivre votre voyage. J'ai vu la photo de votre ami qui est parti. La vie fait de beaux gâchis... mais si vous pensez à lui il ne sera jamais tout à fait parti. Ta tata qui pense à vous. Je vais profiter de votre voyage avec vous. Quant au nôtre, le Canada c'était pas mal également et j'ai retrouvé la même attention pour les gens que vous semblez trouvez également en Austalie.
Par Alain ( de la disco)
le 05/11/2011 à 10:21:29
Salut les Jeunots.
Bonne nouvelle, pour vous, je viens de vous lire et la bonne humeur vient de m'envahir !
eh ben, voilà, vous avez un nouveau fan et j'espère continuer par la suite car la curiosité vient de me piquer, faut dire que vous arrivez à faire passer " un certain gout de l'aventure " ( non, j'déconne...heu...).
Ici, rien de nouveau, les crottes de chiens, le mépris ( pas celui de Godart) des parigots etc...juste pour te rassurer, Mehdi, je sais que tu sais, toi aussi, probablement, Marika, la vie existe ailleurs, elle s'est développée, différement, certe, mais étonnament celle-ci a pris une tournure à laquelle nous n'étions pas préparés !!!
Le temps me manque mais je vous dis bonne route et vous embrasse en l'attente de la suite...Bye AB de Montreuil

Laisser un commentaire

Copyright © Marika et Mehdi Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.