Direction picking!

21/11/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message

 

Désolé pour l'attente, voici enfin la suite de nos aventures!


Aussi acceuillante eut été Brisbane à nos yeux, c'est avec empressement que nous l'avons quitté pour commencer la longue route qui nous attend. Nous n'oublierons pas les bons moments passés ici, ni les personnes attachantes que nous avons rencontrés. Notre dernière expérience, le Lone Pine Sanctuary, une réserve animale, nous laissera d'ailleurs un très bon souvenir.
Nous voilà donc sur la route, suivis de Julien et Laurianne, nos deux récents compagnons qui connaissent bien des soucis avec leur propre van. (Selon le garage, 7000$ de réparation pour pouvoir passer le controle technique, et... ils sont fauchés!)

 


Première étape de notre voyage, Burleigh heads, une ville cotière conseillée par Gary, le vendeur du premier van. La ville est au sud de la "Gold coast", sorte de "floride / ibiza" des surfeurs et fétards du monde entier. Après 80 bornes de nationales (nous ne prendrons pas l'autoroute!), nous atterissons dans ce qui semble être un petit coin de paradis. Après quelques heures de baignades et de siestes ensoleillées, nous décidons de rester dans un caravan park situé à quelques mètres de là, juste pour la nuit. Le lendemain, c'est la fameuse Byron Bay qui nous attends!


Nous repartons donc le lendemain dans l'idée de trouver une aire où dormir gratuitement près de Byron Bay. La route défile, et nous sommes émerveillés par la mixité des paysages du Queensland. S'il n'est pas rare de se croire en France lors de longs kilomètres de paturages plutôt similaires aux notres, il suffit d'un virage pour se retrouver encerclé d'une forêt tropicale a priori impénétrable.
Mais le Queensland ne sera pas notre hôte très longtemps encore, car c'est à Coolangatta que se fait notre pause! La ville est à la frontière entre le Queensland (Etat du nord est où nous nous trouvions, dont la capitale est Brisbane), et le New South Wales (Etat du sud est, abritant la grande Sydney).

 


En arrivant à proximité de Byron Bay, nous constatons que les lieux où passer librement la nuit ont été fermés au camping. Nous décidons donc d'aller en ville pour passer le reste de la journée en attendant de savoir où nous dormirons.
Byron Bay est une espèce d'Hossegor, avec ses rues perpendiculaires blindées de magasins de vêtements pour surfeurs débutant et apprentis hippies.

 


Nous nous enfilons donc un Fish and Chips au bord de l'eau, toujours avec Julien et Laurianne, entourés par une armée de mouettes qui fait de l'oeil au moindre morceau de frite sorti par un passant. Un trio de japonais en a d'ailleurs fait l'expérience: Assis et dégustant un cornet de frites, une quinzaine de mouettes s'est mise à voler en escadron stationnaire à cinquante centimètres au dessus d'eux, planant simplement à l'aide du vent.

 


Et là, c'est le drame. Le ciel se couvre, et nous nous doutons alors qu'un de ces orages tropicaux va nous tomber dessus. Ni une ni deux, il nous faut trouver où passer la nuit. Nous finissons donc dans un caravan park excessivement cher, profitant du côté ultra touristique de cette autre Hossegor pour piéger le touriste. Tant pis, nous payons, l'orage est trop proche.

 


A peine installés qu'effectivement, nous sommes comme dans ces pubs Ushuaïa où des jeunes femmes prennent leur douche dehors. Mais quel pied de passer la soirée / nuit dans notre van à écouter la pluie battre la tôle et à contempler les éclairs déchirer le ciel à travers la vitre!
Puis le soleil se lève et l'orage tropical semble n'avoir jamais existé. Après une matinée plage, nous contactons le "Harvest", sorte de recensement des fermes recrutant pour les vendanges, partout en Australie. En effet, nos compagnons de voyage doivent trouver un job. Nous constatons alors que nos routes vont devoir se séparer, car ni Marika ni moi ne voulons travailler pour le moment. Nous nous séparons donc, dans l'espoir peut être de se revoir plus tard.

 


Nous quittons donc Byron Bay, direction le sud. Pour ma part, j'ai hate de m'écarter de cette Gold Coast et de sa périphérie, qui bien que sympathiques, restent ultra touristiques et pas spécialement dépaysants.

 


Nous optons pour un petit caravan park situé à 60 bornes au sud, dans un petit village du nom de Wardell
Je propose alors le volant à Marika, qui jusqu'ici n'avait pas encore conduit... Après une préparation discrète de mon testament et quelques sueurs froides, nous arrivons dans un petit caravan park, près d'un petit village australien.

 


Là, le propriétaire nous accueille. Tout de suite, nous sommes conquis par son calme et son plaisir honnête de parler et de rencontrer des gens. Très simple, il semble être de ces personnes qui apprécient la vie sans nécessités superflues. Il vit ici, avec sa femme et ses trois chiens.

 


Bref, il nous conseille alors une plage connue uniquement des locaux et apparemment fabuleuse. Nous notons avec grand intérêt. Après une présentation chaleureuse avec ses chiens (dont une est aveugle de naissance), nous voilà installés dans un cadre qui, pour le moins, nous réjouit.
Mais notre solitude ne durera pas, car nous apprenons que nos ex-compagnons n'iront pas faire de fruitpicking là où ils avaient prévu de le faire lorsque nous nous sommes séparés. (Payé 40$ le tonneau, et il faut prêt de 400 kilos d'oignons pour remplir un tonneau). Nous sommes donc rejoins par nos ex-compagnons, dans l'attente d'un nouveau plan. Il faut faire vite, leur van ne tiendra pas très longtemps.

 


C'est donc après seulement deux jours que nous quittons ce coin de paradis, sans avoir eu le temps de voir la plage. En effet, Marika et moi décidons un peu dans la hâte de les suivre car visiblement, ils ont réussi à trouver un plan fruitpicking intéressant, et même si nous n'avons pas urgemment besoin d'argent, cela pourrait rendre notre situation plus confortable pour la suite.

 


Direction Stanthorpe, à 200 km dans les terres, pour notre première expérience agricole... Il va y avoir du sport!

 


Très bientôt la suite, car nous avons déjà quitté Stanthorpe mais il faut prendre le temps de rédiger! (Et surtout trouver du wifi!). D'autres photos sont à venir aussi!

 

        0811317891.jpg     0811317990.jpg     P1050702.JPG     P1050725.JPG     2.jpg     1.jpg     3.jpg     4.jpg     5.jpg     6.jpg     8.jpg     9.jpg     7.jpg     10.jpg     11.jpg     12.jpg     13.jpg


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par maman Mehdi
le 21/11/2011 à 10:59:00
des nouvelles cela fait plaisir, je vois que vous êtes très occupés, bon courage et bonne route, je vous aime! tendres pensées!
Par maman Mehdi
le 21/11/2011 à 10:59:17
des nouvelles cela fait plaisir, je vois que vous êtes très occupés, bon courage et bonne route, je vous aime! tendres pensées!
Par Maï et Lo
le 22/11/2011 à 00:38:39
Salut ! Je n'avais pas encore été voir votre blog car trop occupée disons. Là, je l'ai vu et lu, c'est très sympa. Je vais le regarder régulièrement tout en me reposant (car je suis épuisée grave ...) et je suis ravie que vous vous éclatiez tous les deux là bas. On vous fait d'énormes bises. Portez vous bien. Maï et Lo.(Ici, ça suit son court, qui n'est pas terrible certes, mais on essaye de garder le moral ... c'est difficile, surtout pour moi. Mais je m'efforce ! grave, et j'y arrive.)bises
Par papa med
le 22/11/2011 à 08:27:50
Enfin des nouvelles.Un peu frustré qu'il n'y ait pas de photos, mais ça fait quand même plaisir et ça rassure.Bisous
Par Chach
le 28/11/2011 à 14:42:19
Plus qu'environ 1850 Km avant Alice Springs, courage!:)

Laisser un commentaire

Copyright © Marika et Mehdi Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.