Vacances ! Pour le meilleur ou pour le pire !

23/02/2012 - Pays : Australie - Imprimer ce message

 

Nous voilà partis ! Première étape de ces vacances : Victor Harbor !

Mais attend, j'ai déjà lu ce nom dans un précédent article? Mais oui c'est bien, vous suivez! C'est ce même village de vacances ou nous avons passé le nouvel an.

Nous y sommes retournés brièvement tous les deux puisque Mehdi n'était pas venu pour le 31. Nous y avons mangé un excellent Fish & Chips (parait-il le meilleur de l’État) avant de reprendre la route direction Adélaïde.

 

                   1.jpg

 

En chemin nous croisons enfin un train! Je m'explique, durant tout le temps de notre halte dans le South Australia nous voyions des chemins de fer partout en nous demandant même si ils sont utilisés.. Et bien nous avons eu la bonne surprise de découvrir qu'effectivement si les lignes de chemins de fer n'étaient pas quotidiennement empruntées, un seul train était largement suffisant pour couvrir l'énorme distance parcourue. Mais quel train? Un d'une longueur d'un bon kilomètre, facile ! Tellement long qu'on a eu le temps de prendre l'appareil pour le filmer depuis le van alors que les deux roulaient à pleine vitesse dans des directions opposées. Encore quelque chose qu'on ne peut observer que dans ce pays !


Enfin, arrivés dans la banlieue d’Adélaïde nous profitons de l'agréable plage de Glenelg qui vaut effectivement le coup! Puis nous décidons d'aller nous balader dans la City avant de repartir.

 

          7.jpg      9.jpg

 

La ville est vraiment plaisante, nous passons de chouettes moments à flâner, à profiter de cette fin de journée agréable et ensoleillée, pour finir......au resto de sushis. Que voulez-vous, on aime ça ! Sur place, on rencontre une jeune femme tatouée en divers endroits de personnages / scènes de mangas, jeux vidéos, films d'animation. Ses tatoos sont tout bonnement incroyables, et on n'a cessé d'en parler toute la soirée. On lui a même demandé d'en prendre quelques uns en photos! Le premier tatouage est un melting pot de plusieurs films d'H. Miyazaki, tandis que l'autre est un célèbre “Pampa” de la saga Final Fantasy. Romain serait surement tombé fou amoureux de cette jeune demoiselle!

 

        2.jpg      3.jpg       4.jpg     6.jpg

 

Après une balade au bord de l'eau, nous disons au revoir à Adélaïde pour nous diriger vers une aire d'autoroute 50 km plus au nord, où nous passerons la nuit. Le lendemain, nous reprenons notre périple direction l'Eyre Peninsula, dernière étape avant la traversée du désert qui nous sépare de la côte ouest.


La péninsule connait deux routes, l'une longeant la côte par le sud, et l'autre coupant à travers le bush, par le nord.

Nous décidons sur un coup de poker (encore) par quel chemin nous passerons. Un itinéraire plus agréable mais prenant plus de temps le long de la côte ou alors un plus rapide mais en plein désert?

Le chemin le plus court l'emportera.

Après quelques emplettes à Port Augusta, une ville portuaire sans grand intérêt où l'air nauséabond vous indique la sortie, nous voilà repartis.


Arrivés à Kimba (ville perdue de la péninsule), nous passons la nuit dans un caravan park (terrain de camping). Tranquillement posé à profiter du soleil couchant, Mehdi décide secrètement de nous réserver une journée de plongée avec les dauphins et les lions de mer. La cachoterie finit par être avouée, et nous voilà tout excités à l'idée de vivre cette expérience dans deux jours à peine!


Le lendemain, notre bonne étoile a finalement prit un jour de congé. Il fallait bien que ça arrive!

La matinée a mal commencée quand nous nous sommes aperçu que la 2e batterie que nous avions installé dans le van pour faire marcher le frigo ne se chargeait plus et que quelques câbles se barraient dans tous les sens. Quasiment au même moment on se rend compte que l'on a perdu la clé des toilettes du caravan park où nous avons passé la nuit. C'est donc 10$ de caution qui s'envolent.

Nous roulons jusqu'à Streaky Bay pour voir un garagiste. Le bonhomme nous remet le tout en place en une trentaine de minutes. Ouf tout est réglé pour un montant de 73$... (Aïe)

Du moins c'est ce que l'on pensait !! Le soir même, la batterie recommence à dysfonctionner!


Après cette journée stressante nous avons voulu nous détendre un peu à la plage.

De retour auprès du van, la porte arrière ne ferme plus du tout... Bon, retour chez le garagiste. Fermé...grrrr

Nous demandons au garage voisin, sur le point de fermer également. Il nous remet la chose en un mouvement et demi. Ah.... La honte, nous filons en vitesse.


Nous voilà en route pour Baird Bay, un village de 4 maisons posé au bord de l'Océan, dans une baie reculé et accessible seulement par une route non goudronnée. Nous trouvons alors une aire de camping se situant au bord de l'eau, avec le strict minimum, mais terriblement enivrante. Le soleil se couche sur la baie et nous décidons d'installer notre table et nos chaises au bord de l'eau, afin de profiter d'un diner réparateur. Il était temps, cette journée nous ayant fait perdre la tête!


Et puis, il restait la surprise que Mehdi nous avait préparé pour le lendemain. Quelque chose qui allait nous faire complètement oublier cette journée de multiples ennuis...


11.jpg    12.jpg    13.jpg    14.jpg


Le lendemain c'est parti pour la plongée! En nous réveillant nous nous rendons compte que la 2e batterie est de nouveau à plat.... Re-stress mais pas le temps de s'apitoyer, d'autant plus que le paysage du petit matin est aussi agréable que celui de la veille au soir.

Superbe journée pour y aller, l'eau est calme, claire et il fait chaud (40°) !!


Une fois sur place, dans le bâtiment (très moderne) au bout du village, on nous prête des combinaisons de plongé assez... étroites! Nous montons alors sur le bateau, accompagné de deux guides et de 4 autres voyageurs. Un petit comité, c'est toujours mieux pour approcher des animaux sauvages.


Nous nous dirigeons alors vers le lieu ou mangent les dauphins.

Le capitaine demande si tout le monde a déjà fait du snorkelling (plongée avec masque et tuba). Ça tombe bien, ni Med ni moi n'en avions jamais fait. Après une brève explication, le guide qui conduit le bateau nous explique que l'important est de ne pas stresser, car le snorkellling exige une respiration longue et calme. D'autant plus que les dauphins ne s'approcheront pas trop si nous ne sommes pas parfaitement calmes pour les observer. Nous qui étions plus ou moins excités mais aussi inquiets à l'idée de vivre une telle expérience commençons alors à nous calmer, et à simplement apprécier le moment.


Malheureusement, le guide en profite pour rappeler que nous sommes dans un milieu sauvage, et qu'il y a également des requins dans la baie en cette saison. Ça tombe bien, c'est exactement le genre d'avertissement qui fait abaisser le rythme cardiaque! Alors que nous nous discutons gaiement cette annonce , nous apercevons des groupes de dauphins nager près de nous... C'est le moment nous dit le guide! Il faut faire vite, enfiler masque et tuba, et descendre doucement à l'eau pour ne pas les manquer. Le guide nous dit alors qu'il faut garder la tête sous l'eau et tenter de rester en groupe sans faire de mouvements brusques.


L'eau est froide, et cet enchainement de choses fait de suite monter l’adrénaline. Ainsi, si Marika prend vite ses aises, malgré quelques difficultés liées au stress (le moindre stress empêche presque complètement l'utilisation du tuba). Par contre, moi, mes premières secondes se sont avérées très longues! Difficulté à respirer, stress du froid et précipitation...


Mais nous voilà tous les deux sereins, tentant de snorkeller au mieux, après quelques minutes d'exercice. La tête sous une eau trouble, nous apercevons alors des groupes de dauphins qui nous tourneront un peu autour, de très près. Ils semblent en groupe, comme pour protéger les plus petits d'éventuels dangers. C'est incroyable, d'autant plus que nous les entendons communiquer. Et ce à travers tout le corps. Leurs cris nous transpercent et ça fait tout bizarre dans le c½ur. C'était vraiment surréaliste!


Puis le capitaine décide de nous emmener directement aux lions de mer, le temps que l'eau soit plus claire. Il ajoute, que plonger avec eux est plus facile et plus fun !! Cool c'était ceux qu'il nous tardait de voir.

Les lions sont là, à prendre un bain de soleil, certains jouent, d'autres sont affalés sur le sable, complètement accablés par la chaleur. Comme cette activité se fait dans le respect des animaux, le guide nous fait comprendre qu'il ne forcera pas les choses, et qu'il faut attendre que les lions viennent nous rendre visite.


Nous nous jetons à l'eau. Curieux et joueurs, les lions ne tardent pas à nous rejoindre. Ils voltigent, tournoient et font toutes sortes de pirouettes autour de nous. Quand d'autres se prélassent tout au fond de l'eau, bien au frais.


Nous les approchons de vraiment très près, assez pour leur toucher les moustaches et essayer l'appareil photo étanche! Nous jouons, nageons avec, pendant de longues dizaines de minutes.

 

15.jpg      16.jpg      17.jpg      5.jpg      18.jpg      19.jpg     


Un vrai moment de bien-être, de calme, de volupté et de rires aussi. Là au beau milieu de leur habitat naturel, loin de tout, loin des villes et des hommes qui ne l'oublions pas restent leur pires prédateurs à ce jour.


Un dernier essai chez les dauphins, mais rien n'y fait. Nous les entendons passer très près, mais les observerons plutôt depuis le bateau, puisque le guide nous explique qu'il y a un nouveau né dans le groupe et que cela les rend un peu méfiants et distants. Mais une fois remontés à bord, ils nous ont tout de même donné un beau spectacle : remontant à la surface et suivant le bateau de très près et sur quelques mètres, le petit dauphin y compris..


Cette matinée fut vraiment vécue comme un long rêve tellement cela paraissait surréaliste. Un beau souvenir de plus que nous garderons dans notre poche.

 

20.jpg      21.jpg      22.jpg      23.jpg      24.jpg     

 

Du coup toute notre après midi sur la route a été bercée par le doux souvenir de cette plongée.

Nous sommes quand même retourné voir le garagiste au 73$. Il finit de réparer, cible le problème et ne nous demande pas une pièce de plus, tant mieux!


Nous voilà ainsi partis, un jerrycan plein d'eau potable, 2 jerrycans pleins d'essence, une trentaine de sachets de pâtes et de riz déshydratés et un frigo qui fonctionne, en direction de la dernière étape juste avant la grande traversée des plaines du Gond... heu, du Nullarbor.



See ya!

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par maman mehdi
le 28/02/2012 à 10:01:23
quelle chance est quel bonheur de vous lire dans ces conditions, c'est fantastique!
Par Luce
le 28/02/2012 à 13:40:38
encore un recit et des photos qui donnent envie de venir !

Bisous à tous, vous me manquez !
Par Nona
le 28/02/2012 à 17:52:27
Alors déjà Marika tu devrais te réorienter dans la plongée parce que t'es méga jolie en combi de plongée ( ce qui n'est pas la tenue la plus facile à porter).
Ensuite bonne traversée du désert, plein de bonnes choses, je touche du bois pour que le van cesse de vous enquiquiner!
Plein de bisous sur vos faces!
Par romain le chongi
le 28/02/2012 à 22:35:25
ah pour sur ! Une nana fana des films de miyazaki je ne peux que tomber amoureux, d'ailleurs vous avez pris son phone ? :p

Laisser un commentaire

Copyright © Marika et Mehdi Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.